Shefqet Peçi
"L’héros du Peuple"

La vie de l’héros du Peuple Shefqet Peci est une suite infinie de gloires. Né dans un village de montagne près de Girokastro le 30 juin 1906, il développe dès l’adolescence un esprit de combattant ; en 1920, âgé de 14 ans, il participe à la guerre contre les Italiens à Valona. En 1924, il combat dans la révolution démocratique guidé par Fan Noli. Pendant la période du pouvoir monarchique il fut officiel de l’Armée du Roi Zog, tout en ne partageant pas l’idéologie du pouvoir à qui il prêtait son service militaire. Devenu antizoguiste il fut arrêté pour la première fois en 1937 et dégradé au rang de soldat simple. Il combat la monarchie fasciste en guidant l’insoumission des étudiants d’Elbasan, lorsque le roi Zog appela en Albanie les fascistes italiens. Pendant la lutte antifasciste de Libération Nationale il fut engagé comme partisan. Étant patriote, il ne pouvait pas rester indifférent au déclenchement de la IIème Guerre Mondiale. Pendant les premiers mois de 1942, il commandait les brigades partisanes et s’inscrit au Parti Communiste Albanais (appelé ensuite Parti du Travail d’Albanie). Il fut nommé commandant et commissaire dans le maquis de Valona, en démontrant valeur, capacité, talent et expérience dans l’accomplissement de ses tâches de commandant. Pour sa participation active à la lutte antifasciste, l’idéal fondamental de la défense de la Patrie et son rôle de dirigent, il fut nommé commandant de la Vème Brigade Partisane et ensuite Commandant en seconde de la Ière Division Partisane. L’écho de ses victoires se prolonges à l’étranger. Ainsi il lutte contre les Allemands à la guide des brigades partisanes pour la libération du Kossove.
Après la Libération il travaille honnêtement dans toutes les charges militaires et civiles. Il fut ministre des mines, ministre des Communications, président de la Sûreté nationale, député dans toutes les législations jusqu’à 1991. En 1970 il fut Président du Présidium de ŒAssemblée Populaire. Entre 1982 et 1992 il fut Président du Comité national des Vétérans de la Lutte Antifasciste de libération du Peuple Albanais. Pour ses mérites de lutte, de combattant héroïque pendant la II Guerre Mondiale on lui a donné la médaille de Héros du Peuple, mais aussi le titre d’honneur de Grand combattant démocratique de la Brigade « Giuseppe Garibaldi ». Dans sa vie très riche il a aussi trouvé le temps d’écrire plusieurs livres de mémoires sur la guerre mais aussi de recueils de lyriques sur la campagne. Ayant vécu héroïquement sa jeunesse et sa maturité, Shefqet Peci a continué sa vie avec dignité et l’a terminé avec honneur. Après la chute du Socialisme, il fut arrêté, à 90 ans, par le gouvernement de Berisha avec des accusations absurdes. En effet, lorsqu’il combattait pour la libération de la ville de Kuvisit au Nord de l’Albanie, certains traîtres et collabos des Nazis tuèrent 47 partisans de la Vème Brigade. Ils étaient jeunes. Ensuite, ils tuèrent dans le sommeil 64 citoyens du Kossove. Les partisans, organisés par Shefqet Peci, répondirent en tuant 21 collabos. Les neveux de ces fascistes, à travers le Gouvernement, se vengèrent en faisant emprisonner Shefqet Peci qui était très malade et avait aussi une jambe cassé. Ainsi, un antifasciste, un héros légendaire du peuple rentra après 60 ans dans une prison du gouvernement «démocratique» de Berisha. Mais Shefqet Peci n’a jamais eu peur des fascistes et des nazis; ainsi cet héros déclara publiquement : «Pour moi c’est un honneur de mourir dans les prisons de Berisha». Depuis ce moment-là, il commence la grève de la faim, se refusant aussi de prendre des médicaments et de la nourriture « des fascistes ». Cela décidé, il s’apprête à la mort. Ce qui se passe héroïquement et en véritable patriote. Voilà pourquoi il n’est pas mort dans le c¦ur du peuple. Sa mort advenue en prison reste un mystère ; l’histoire sans doute va le résoudre.
Les funérailles de Shefqet Peci furent l’occasion d’une grande manifestation populaire qui démontra l’amour du peuple pour cet homme qui s’est démontré un véritable héros face aux adversités.

 

Tirana, 10 juillet 1996

Your opinion is important for the growth and the improvement of our web site.

The message you are sending WILL NOT BE TREATED FOR ANY COMMERCIAL OR ILLEGAL USE.

 







generate new code
CAPTCHA Image

Type the code above

Sending your message. Please wait...

Thanks for sending your message!

The security code entered was incorrect. Please try again.

Please complete all the fields in the form before sending.